AJCFAubervilliersCommuniquéMobilisationPolitiqueSécurité

Communiqué suite à la manifestation du 4 septembre 2016

Cher tous,

Le 4 septembre 2016, à la place de la République, le cri de 50000 participants à la Manifestation « Stop à la Violence Sécurité pour Tous », a permi d’attirer l’attention de la France entière sur ce fléau qui touche quelques morceaux de son territoire, et que beaucoup d’entre nous vivent quotidiennement, avec des conséquences désastreuses sur nos affaires.

Nos principaux objectifs sont les mêmes que ceux avant la mort de M Zhang : augmentation d’effectifs policiers, amélioration de l’accueil au commissariat, installation de caméras en nombre suffisant, et éclairer les rue. Nous portons les mêmes revendications pour les villes de Seine-Saint-Denis, mais aussi du Val-de-Marne, et certains quartiers de Paris.

Avant, les collectivités locales et l’État se renvoyaient la balle ou faisaient traîner les dossier en attendant de nous endormir par leur longs discours. Les politiques nous expliquaient que les mécanismes administratifs étaient longs, et que si ça n’avançait pas, ce n’était certainement pas de leur faute.

Le décès de M Zhang le 12 août a été un catalyseur, avec trois mobilisations successives le 14, 21 août et 4 septembre. Nous ne voulons pas d’autres décès comme ça. Les politiques ne peuvent plus faire les sourds.

Aujourd’hui, des « bruits de couloirs » disent que la Maire d’Aubervilliers Myriam Derkaoui, est enfin en négociation pour cofinancer avec l’État et la Région, l’installation d’une quarantaine de caméras alors que 4 Chemins n’en comptait que 5.

Le ministre de l’intérieur B.Cazeneuve va rencontrer certains d’entre nous, et visiter les villes « chaudes » du 93, ce lundi 12 septembre. Nous attendons qu’il annonce officiellement avec précision les moyens supplémentaires accordés à Aubervilliers : nombre de caméras et policiers supplémentaires.

Le réveil de nos politiques à Aubervilliers, le concours de l’Etat et de la Région est une première victoire pour nous! Mais nous devons rester vigilants, car nous ne nous contentons pas de promesses, mais nous voulons surveiller la mise en œuvre.
En plus, nos demandes sont sur tous les territoires : on doit continuer à maintenir la pression pour La Courneuve, Saint-Denis, Pantin, Vitry, Ivry, 13e, Belleville.
Nous poussons aussi vers la création de projets de terrain afin de désenclaver les liens entre habitants, car nous ne voulons pas d’une prochaine personne morte sous les coups de ses jeunes voisins délinquant !

Nous vous informerons de la suite des avancées et réunions, nous devons maintenir notre vigilances pour que les promesses ne soient pas des mensonges.

Comité des 64 associations organisatrices de la manifestation du 4 septembre